Lecture : Horrorstör, de Grady Hendrix

Titre français : Horrorstör

Titre de la version originale : Horrorstör

Auteur : Grady Hendrix

Nombre de pages : 240

Editeur : Milan

Genre : Horreur, Policier

Prix éditeur : 19.00 €

 

Résumé de l’éditeur :

Il se passe quelque chose d étrange au magasin de meubles d’Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées…
Les ventes sont en berne, les responsables de rayon en panique : les caméras de surveillance ne montrent rien d anormal.
Pour lever le mystère, une équipe de trois employés se retrouve engagée pour rester sur place toute une nuit. Au cœur de l’obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d inquiétants bruits et finiront pas se confronter aux pires horreurs…

 

Mon avis :

J’ai trouvé le contexte et l’objet livre très amusant : parodie des magazines type Ikéa. Le nom (Horrorstör), fais encore une fois rappel à Ikéa, pour le tréma et la consonance « pays du Nord », et pleins d’autres éléments se trouvant dans le livre !!

Quant à elle, l’histoire démarre assez rapidement mais elle dure trop longtemps… L’histoire devient un gros « bordel » intergalactique, pour aboutir à pas grand chose. Ce qui est plutôt dommage avec le résumé qui donne envie.

Les personnages sont attachants mais trop caricaturés (la « blondasse pétasse », la fille calme mais très forte, le mauvais patron super courageux pour sauver son entreprise, que le personnage principal déteste et que la « blondasse pétasse » adore).

Ce qui est bien dans l’histoire, c’est qu’on se sent à Orsk, le magasin et qu’on a l’impression d’être nous aussi entrain de chercher ce qui se passe !!

Oui, il m’est arriver a avoir peur et à avoir du mal à m’endormir, car l’histoire nous entraîne.

Il m’est arriver de penser qu’il ne s’agissait que d’un cauchemar du personnage principal, mais enfaîte, non, c’est « bien réel« . La fin fini elle aussi en grand clichée, dommage, on aurait pu faire une fin horrible, vu le peu de solution qu’il rester. Mais non, Amy est trop cool, et elle est prête à tout pour sauver son super-parton… (a lire avec ironie !!)

Bref…la fin m’a déçue. Mais le livre est plutôt bien si on veut se faire peur et qu’on veut une fin bourrée d’action.

Je lui ai donc attribué la note de 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s