Lecture : Comme des Images, de Clémentine Beauvais

Titre français : Comme des Images

Titre de la version originale : /

Auteure : Clémentine Beauvais

Nombre de pages : 204

Éditeur : Sarbacane

Genre : Jeunesse

Prix éditeur : 14.90 €

Résumé de l’éditeur :

Il était une fois des ados sages comme des images, au prestigieux lycée Henri-IV, à Paris. Un lycée où les élèves, dès la seconde, se voient déjà en avocat, en médecin, en ministre. L’histoire commence le jour où Léopoldine a rompu avec Timothée pour Aurélien. Ou bien le jour où Timothée, par vengeance peut-être, a envoyé un mail avec une vidéo de Léopoldine, à tout le monde. Ses amis, sa sœur jumelle Iseult, les profs, les lycéens, les parents : tout le monde.

 

Mon avis :

Non mais quelle lecture WTF !!

Encore une fois, je n’ai pas été déçu par Clémentine Beauvais !! Mais quel livre !! Il parle d’un sujet quand même assez grave, il parle d’un vidéo assez compromettante qui circule sur YouTube, à propos du personnage principal, à cause d’une rupture et de la jalousie de son ex.

L’auteure fait quand même preuve de beaucoup d’humour même si c’est, je pense, pas le but principal étant donné le sujet. Elle à souhaiter apporter une touche d’humour pour éviter que l’histoire ne pas soit trop bizarre et trop « négative ».

Cette histoire est complètement addictive !! Je l’ai lue d’une traite : si je me souviens bien, en 48 heures, ce qui est vraiment pas mal pour moi !!

Ce livre est vraiment particulier, mais ce système (pages Facebook, YouTube et SMS reconstitués) est vraiment amusant et il nous permet de « relâcher la pression ». L’auteure, a, je pense, pas chômée en travaillant sur le livre !!

Et cette fin, « mama », elle est trop, encore une fois, WTF !!! Je crois que l’auteure aime vraiment nous donner l’impression, que nous, les lecteurs, sommes sacrément dérangés !! J’ai vraiment trouvé cette façon d’en finir trop cash !! J’était totalement, comme peut le dire l’expression, « le cul entre deux chaises »:

1- « Oh la pauvre, mais quelle idiote, qu’est-ce qu’elle faisait à faire ce geste ».

2-« Oh la pauvre, c’est vraiment dommage d’en arriver là pour se faire écouter ».

Mais bon, ce qui est fait, est fait !! 😉

Je lui ai attribué un 19/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s