Lecture : La pouilleuse, de Clémentine Beauvais

Titre français : La pouilleuse

Titre de la version originale : /

Auteure : Clémentine Beauvais

Nombre de pages : 106

Editeur : Sarbacane

Genre : Jeunesse, Drame

Prix éditeur : 8.50 €

Résumé de l’éditeur :

Élèves de seconde dans le 7ème arrondissement de Paris, David, Elise, Anne-Laure, Florian et Gonzague décident, comme souvent, de sécher les cours. Mais cette fois, ils kidnappent une fillette, sur un coup de tête, à l’entrée de la piscine municipale. Dans le huis clos du studio chic de Gonzague, ils commencent à la malmener, d’abord verbalement, puis physiquement, franchissant une à une les limites.

Toutes ?

Mon avis :

Quelle lecture rapide !

J’ai lu le livre en une heure à peine: il est vraiment, vraiment court !

Clémentine Beauvais fait encore une fois de plus preuve d’humour sur cet ouvrage (quand même moins que sur « Les Petites Reines » et « Comme des images »). Il s’agit d’un humour beaucoup plus noir.

J’ai beaucoup apprécié la manière dont le sujet est abordé. L’auteure fait preuve d’imagination et ne « bâcle » pas le sujet abordé.

Par contre, quand on nous dit qu’ils vont franchir « une à une les limites », ils ne les franchissent quand même pas toutes, il s’agit d’un livre qui reste quand même dans la catégorie jeunesse. J’ai ressenti durant la lecture que l’auteure souhaitait  que les ados fassent davantage souffrir notre pouilleuse.

J’ai attribué un 17/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s