Lecture : Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais

Titre français : Songe à la douceur

Titre de la version originale : /

Auteure : Clémentine Beauvais

Nombre de pages : 240

Éditeur : Sarbacane (X’)

Genre : Romance, Contemporain

Prix éditeur : 15.50€

Résumé de l’éditeur :

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Mon avis :

Ayant lu tous les livres pour ados/jeunes adultes de Clémentine Beauvais, j’en attendais beaucoup de ce livre. Et je peux dire que je n’ai pas du tout été déçu. J’ai lu beaucoup de romances mais aucune ne m’ont marqué comme celle-ci. Ce livre est juste magnifique. Le livre offre une belle preuve d’amour : les sentiments de Tatiana et Eugène sont juste merveilleux. Je ne pensais pas qu’il était possible d’être amoureux à un tel point. L’histoire est tellement belle et bien racontée (même si l’auteure écrit avec un type de langage assez cru) que je suis littéralement tombé amoureux des personnages et de ce livre.

La mise en page est très particulière car Clémentine Beauvais à fait le choix d’écrire en vers libre. Ce style d’écriture est très particulier mais concorde parfaitement avec la poésie que dégage ce livre.

Le livre est fait de calligrammes et de poèmes, qui sont encore plus beaux les uns que les autres.

J’ai donc adoré ce livre.

Le problème que j’ai rencontré c’est qu’au fur et à mesure du livre je m’accrochais de moins en moins à l’histoire et j’avais de plus en plus de mal à me faire au fait que le livre soit écrit d’une façon assez particulière. Je pense que j’ai fait l’erreur de lire ce livre avant de me coucher, il s’agit d’un livre à lire à lire plutôt durant la journée, quand on n’est pas fatigué, afin d’encore mieux comprendre l’histoire et de s’imprégner encore plus.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s